Café Sciences Humaines

Café Sciences Humaines

Farid Benhammou

Farid Benhammou est agrégé de géographie, Docteur à l'école nationale du Génie rural, des eaux et forêts (ENGREF), et enseignant dans le secondaire. Il a soutenu en 2007 une thèse  intitulée "Crier au loup pour avoir la peau de l'ours : une géopolitique locale de l'environnement à travers la gestion et la conservation des grands prédateurs en France". Parmi les membres de son jury figurait le géographe Paul Arnould, que le Café Sciences Humaines a eu le plaisir d'accueillir lors de la saison dernière.

A l'occasion de l'arrivée probable du loup en Ardèche, cette soirée consacrée à la "Géopolitique du loup" s'appuiera notamment sur un ouvrage récent que Farid Benhammou a dirigé :

 

Ours, lynx, loup : une protection contre nature ?

 

Présentation de l'éditeur :

L'ours, le lynx fascinent, effraient, dérangent... Depuis leur retour dans nos montagnes, le débat sur leur cohabitation avec l'homme est toujours aussi exalté. La controverse fait rage. Ils sont, selon les uns ou les autres, tantôt symboles de la protection de l'environnement, tantôt attractions touristiques ou encore tueurs sanguinaires. Leur réapparition dans des zones rurales plus ou moins délaissées a permis de mettre le doigt sur une série d'enjeux non seulement écologiques, mais aussi socio-économiques, culturels politiques et territoriaux. Dans ce contexte conflictuel, faut-il continuer à protéger ces grands carnivores, accusés de décimer le bétail ? Des pistes encourageantes existent, qui permettraient de préserver les écosystèmes, de l'imiter la prédation sur les troupeaux, de sauvegarder l'activité pastorale, tout en favorisant le multi-usage des territoires. Comment peut-on envisager une protection raisonnée et acceptable par tous de ces grands prédateurs ? François Arcangeli, architecte et maire d'Arbas (Haute-Garonne) depuis 1995 ; Patrice Raydelet, ex-garde de réserve naturelle, aujourd'hui photographe naturaliste et conférencier; Francis Chevillon, éleveur et berger de haute montagne dans l'Ariège et membre de l'Association des pâtres de haute montagne ; et Michel Blanchet, attaché scientifique au parc naturel régional du Queyras, réagissent aux propos de Farid Benhammou et les enrichissent.

 

Résumé de la thèse de doctorat de Farid Benhammou :


L'ours et le loup en France sont des espèces emblématiques qui
provoquent des réactions exacerbées dans la société. Les conflits
suscités dépassent le plan strictement écologique et se prêtent bien
à une démarche géographique articulant géopolitique et analyse
stratégique de la gestion de l'environnement.

Les grands prédateurs sont instrumentalisés dans le cadre d'enjeux
de pouvoir et de conflits d'acteurs sur des territoires à propos de
l'usage de ces derniers et notamment de protection de
l'environnement. Ces espèces animales sont également révélatrices de
mutations écologiques, politiques, socio-économiques et territoriaux
majeurs dans les zones montagnardes périphériques des Alpes et des
Pyrénées.

Après un détour épistémologique sur le traitement de l'environnement
et de l'animal en géographie, deux études de cas – l'ours et le loup
en France – apportent les éléments d'une analyse géopolitique et
stratégique où s'emboîtent les échelles. Ainsi, les oppositions
schématiques entre ruraux / urbains, échelle locale /nationale
doivent être nuancées et revisitées à la lumière
d'instrumentalisations politiques.

Les dossiers de l'ours et du loup sont donc des cas d'école pour les
stratégies d'opposition ou de promotion de conservation de la
nature. Cette question est représentative des relations tendues
entre le secteur environnemental et le secteur agricole. Ensuite, le
conflit autour de ces animaux permet à des entités ou personnalités
politiques (Institution patrimoniale, organisations agricoles, élus)
de capter des fonds, d'accroître leur rayonnement territorial et/ou
de renforcer un pouvoir. L'ours et le loup sont des boucs émissaires
et des révélateurs d'une crise-mutation du monde agricole qui arrive
à la fin d'un cycle de bouleversements mal vécus (PAC, changements
des usages territoriaux, exode rural, évolution paysagère). Les
difficultés concrètes posées par les grands prédateurs, symboles
forts de nature, entraînent une réaction anti-environnementale qui
s'attache à exagérer les problèmes réels causés par ces espèces.
Pourtant, les tentatives des opposants à l'ours et au loup
d'inscrire la conservation de la nature dans un « anti-humanisme »
s'avèrent caduques.

Au contraire, les acteurs d'environnement favorables à ces animaux
encouragent une réflexion visant à repenser et renforcer la place de
l'homme pour améliorer la cohabitation avec l'ours et le loup.
Enfin, la formulation géo-environnementale, géopolitique et
stratégique de notre sujet nous porte à croire qu'une telle analyse
peut contribuer à un enrichissement disciplinaire de la géographie.

 

 

Autres ouvrages auxquels l'auteur a participé :

 

* Coordination du numéro 38 de la revue Ecologie et politique : "Alimentation en péril : capitalisme, agricultures et alternatives" (Syllepse, 2009)

(JPEG)

* L'ours des Pyrénées : les 4 vérités (Editions Privat, 2005)

L'ours des Pyrénées : Les 4 vérités

 

* Vivre avec l'ours (Editions Hesse, 2005)

Vivre avec l'ours

 

Liens utiles :

* La page de Farid Benhammou sur le site du Groupe de Recherches en Gestion sur les Territoires et l'Environnement du CIRED. On y trouve le détail de ses publications :

http://www.rgte.centre-cired.fr/rgte/auteur.php3?id_auteur=6

 

* Un article de 2009 : "La concurrence des biodiversités" :

http://www.buvettedesalpages.be/2009/01/farid-benhammou-la-concurrence-des-biodiversites.html

 

* Un autre  article de Farid Benhammou : "Territoire des animaux, territoire des hommes : aspects et enjeux du retour des grands prédateurs" :

http://geoconfluences.ens-lsh.fr/doc/breves/2006/3.htm

 

* Sur le site de l'INRA, un article de Farid Benhammou paru en 2003, autour des enjeux de sa thèse :

http://www.inra.fr/dpenv/benhac48.htm

 

* Quatre articles de Farid Benhammou autour du loup :

http://www.loup.org/spip/_Farid-Benhammou,658_.html

 

 



26/12/2009
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 73 autres membres